Posted in Cycle
Santini-Living-With-Interactive-Bibs-Jersey-Cycling

Dans ce deuxième volet de la série « Vivre avec Santini », Richard Pearman nous donne ses impressions sur les magnifiques équipements Interactive de la marque, ainsi que sur le maillot classique Oro Antico.

Même s’il tombe un peu de pluie par moments, l’été est enfin arrivé et il était grand temps ! Le moment est donc venu pour moi de partager mon avis concernant les équipements Santini que j’ai porté récemment. Dans cet article de blog, je vais parler du maillot et du cuissard court à bretelles Santini Interactive 3, ainsi que des cuissards Mago et Gara 2. J’examinerai ensuite plus en détails le maillot classique Santini Oro Antico.

 

Des modèles zippés : le maillot et le cuissard court à bretelles Santini Interactive 3

Le maillot Santini Interactive 3 (manches courtes) ne diffère pas beaucoup du maillot Santini Atom 2, avec sa coupe plus adaptée pour une utilisation aérodynamique et en compétition. L’Atom était un peu plus décontracté et donc idéal pour les sorties sous le soleil, si vous préférez un vêtement plus ample ; l’Interactive, en revanche, offre une coupe plus proche du corps : il est plus serré et donc plus aérodynamique.

 

Lorsque vous refermez la fermeture zippée, vous remarquez tout de suite que l’ourlet du bas maintient le maillot proche de votre corps, offrant ainsi une coupe sécurisée et serrée. Il est extrêmement confortable à porter et vous donne une allure très pro. J’ai utilisé ce maillot lors d’une course cyclo-sportive d’environ 145 kilomètres, et il a offert une bonne performance. Je n’ai eu aucun problème avec le vêtement en lui-même ou avec sa coupe, mais j’insiste sur le fait qu’il s’agit d’un modèle destiné aux cyclistes souhaitant bénéficier d’un look et d’une coupe aérodynamiques.

 

Le maillot est hautement respirable et très léger et, grâce aux bandes élastiques antidérapantes placées au niveau des ourlets des manches et de la taille, j’ai eu l’impression que je portais une combinaison, ce qui est devenu encore plus évident lorsque j’ai refermé la fermeture zippée du maillot par-dessus le cuissard court à bretelles assorti. Pour finir, l’Interactive est doté d’une petite poche de 13 cm environ sur l’empiècement du bas du dos.

Vous trouvez la deuxième partie de cette fermeture zippée sur le cuissard court à bretelles Interactive. Lorsque celle-ci est fermée, le maillot et le cuissard ne font qu’un (donc comme sur une combinaison), ce qui est extrêmement confortable : le maillot reste bien en place, sans aucun mouvement, et vous pouvez accéder aux poches arrière (qui remontent alors légèrement plus haut) aussi facilement pour attraper vos gels, etc.

 

L’autre moitié, le cuissard court à bretelles Santini Interactive 3

Le cuissard court à bretelles Santini Interactive 3, tout comme le maillot du même nom, offre un superbe ajustement et est très léger. Le chamois a assuré un excellent confort, je n’ai subi aucun problème et suis resté parfaitement à l’aise tout au long du parcours.   

Les accroches situées au bas des cuisses sont douces, fines et adhèrent extrêmement bien à vos jambes pour un bon sentiment de sécurité. Avec un style assorti et fonctionnant extrêmement bien avec le maillot (pour ce qui est de la fermeture zippée), il est un achat sûr si vous recherchez une tenue complète, et je vous le recommande fortement. En raison de sa coupe adaptée pour la course, vous devrez peut-être essayer la taille au-dessus mais les questions de taille dépendent de vos préférences personnelles : ce qui convient à une personne ne conviendra pas forcément à une autre.

Certes, vous pouvez acheter chaque vêtement séparément car la fermeture zippée est petite et dissimulée sur les deux vêtements, mais elle permet d’associer les deux vêtements de façon très simple pour former un ensemble complet.

Conclusion

Le maillot Santini Interactive 3 (manches courtes) et le cuissard court à bretelles Santini Interactive 3 forment un ensemble très confortable et aérodynamique. Conçus pour offrir un ajustement proche du corps, ils fonctionnent extrêmement bien ensemble et assurent à la fois confort, respirabilité, performance et qualité.

 

 

Les cuissards courts à bretelles Mago et Gara 2 de Santini

Ces 3 derniers mois, j’ai porté les cuissards courts à bretelles Mago et Gara 2 à diverses reprises lors de mes entraînements et, à chaque fois, j’ai été très satisfait par les niveaux d’expérience et de confort offerts.

 

Le cuissard court à bretelles Santini Gara 2

Le cuissard court à bretelles Santini Gara 2 offre un fantastique confort en selle. J’ai l’impression qu’il convient mieux aux cyclistes assidus, qui sortent rouler dès qu’ils le peuvent mais souhaitent malgré tout bénéficier d’un bon niveau de qualité de leur achat.

Modèle parmi les plus populaires de Santini, le cuissard Gara 2 offre une compression musculaire légère, une bonne respirabilité et est doté de bretelles en maille confortables. Il est également équipé d’un chamois GIT (Gel InTech) pour un niveau de confort adapté lors des sorties de longue distance.

Enfin, les accroches placées au bas des cuisses ont bien fait leur travail : elles sont de qualité suffisante et restent bien en place, correspondant ainsi parfaitement à vos attentes.

Un fantastique modèle sans fioritures et hautement fonctionnel de Santini.

 

Le cuissard court à bretelles Santini Mago

Le cuissard court à bretelles Santini Mago est un modèle plus performant que le Gara 2 en termes de prix et de caractéristiques.

Tout abord, il comprend un chamois NAT. J’ai participé à de nombreuses sorties de longue distance avec ce cuissard court à bretelles et son chamois est superbe : il est véritablement fiable et totalement confortable, offrant à mon postérieur le même confort que mon canapé.

Ensuite, il offre un niveau de compression légèrement plus important, vous offrant de bonnes sensations de sécurité. Les accroches adhèrent parfaitement à mes jambes ; elles sont douces et confortables.

Autre caractéristique additionnelle : il comprend une poche externe située sur le côté de la jambe, pratique de temps à autre : je l’ai utilisée à quelques reprises pour ranger un gel ou un peu de monnaie.

 

Conclusion

Ces deux cuissards sont en tissu Thunderbike Power qui assure un excellent confort et sont conçus selon les plus hauts standards. Pour moi, le Gara 2 est plus adapté pour les conditions de route générales et les courtes distances, alors que le Mago offre une performance plus importante et est conçu pour les cyclistes plus sérieux et les plus longues distances. Dans un cas comme dans l’autre, les deux modèles offrent un excellent confort et sont performants. Je les recommande fortement.

 

 

Le maillot Santini Oro Antico

Enfin, un véritable classique : le maillot Santini Oro Antico, un fantastique modèle vendu en exclusivité par Wiggle.

 

Élégant, plein de style, traditionnel et performant

La première chose qui m’a étonné est la couleur de ce maillot. Santini l’appelle « vieil or », ce qui est, je pense, une véritable réflexion de son coloris. On pourrait dire qu’il est brun ou marron, peut-être, mais le terme « vieil or » semble mieux adapté au style recherché par Santini, une apparence traditionnelle et nostalgique.

 

Le mélange d’empiècements noirs et blancs, en particulier sur la partie supérieure du maillot, fonctionne parfaitement en créant un magnifique contraste avec la couleur « vieil or ». Un marquage Santini est également fièrement affiché sur l’avant et dans le dos.

 

Une coupe confortable et décontractée

 

Le maillot Santini Oro Antico (exclusivité) offre une coupe très confortable et décontractée. Il est doté de trois poches dans lesquelles vous pourrez ranger tout ce dont vous avez besoin pour votre sortie en selle.

Excellent modèle de la gamme Santini, il affiche un héritage cycliste classique et fait partie d’une collection vendue en exclusivité par Wiggle.

Trois autres maillots Santini exclusifs sont également dignes d’intérêt :

Article rédigé par :

Portrait de richard
Richard Pearman
Published on: 25 juil 2016

Richard Pearman is an avid cyclist who has been cycling and racing since he left school. Now in his mid forties, he still has a love, and passion for cycling and being involved in all aspects of training, racing (for Team Wiggle).