Posté dans la catégorie Triathlon avec le tag swimrun, Triathlon, swimming, running, events, racing

Le SwimRun est une petite discipline multisport en expansion rapide qui pourra vous amener vers de merveilleux endroits.  Harvey Bennett, ex-directeur général du marketing chez Wiggle, s'est récemment attaqué à son premier évènement, le SwimRun Ötillö des Îles Scilly.  Il donne un aperçu de ce sport ci-dessous.

Ayant participé à quelques triathlons ces 10 dernières années ainsi qu'à de nombreux évènements de cyclisme, running et duathlon, j'étais très enthousiaste à la perspective de m'attaquer à un nouveau défi cette année.  Je savais que c'était un évènement qui me plairait et rétrospectivement, il s'est avéré être encore meilleur que ce que j'avais imaginé.  Contrairement aux triathlons, la plupart des courses de SwimRun se réalisent en équipe de deux, ce qui vous permet de prendre plus de plaisir en course et vous encourage à continuer lorsque les conditions de course deviennent difficiles, ce qui peut arriver !  Les évènements de SwimRun sont en général divisés en diverses sections ; celui des Îles Scilly comprenait 8 sections de running (sur une distance totale de 30 km) et 7 sections de natation (8 km), que vous devez parcourir avec les mêmes équipements.  Toutes les courses ne sont pas aussi longues et de nombreux organisateurs proposent désormais des distances de sprint ainsi que des distances totales.

Lors de ma phase de préparation, ma plus grande question était de savoir ce que je devrais porter pour la course et qui me permette de nager dans des eaux de 12 degrés puis de courir sous des températures approchant des 30 degrés Celsius.  Même s'il est possible de découper votre combinaison standard afin de pouvoir courir dedans, et après avoir demandé conseil autour de moi, j'ai décidé d'acheter une combinaison de SwimRun spécifique, la combinaison Orca Core SwimRun (Combinaison Orca Core SwimRun). 

Je recommande fortement d'acheter une combinaison spécifique, à la fois chaude lors de la section de natation et surtout très flexible lors de la section de running.  Pour moi, la plus grosse surprise a été que cette combinaison était extrêmement confortable en running, et je n'ai senti aucune restriction.   Les autres avantages de la combinaison que j'avais sélectionnée incluent une fermeture zippée avant (pour une bonne facilité d'ouverture, vous permettant de la rouler s'il fait trop chaud), des manches séparées (encore pour ajuster la température), de petites poches pour ranger des produits de nutrition et un sifflet intégré (requis sur certaines courses).

Contrairement à la plupart des triathlons, les accessoires de natation sont autorisés sur la plupart des courses.  De nombreux athlètes choisissent d'utiliser un pull-buoy pour une meilleure flottabilité des jambes (vous nagez avec des chaussures). Sur cette course, j'ai utilisé le pull-buoy Orca SwimRun (Pull-buoy Orca SwimRun), qui comprend des lanières élastiques vous permettant de courir avec facilement. J'ai également utilisé des manchons de mollet SwimRun (Manchons de mollet Orca SwimRun) pour une flottabilité encore plus importante et pour apporter plus de chaleur et de protection aux jambes.  Les pagaies ont également semblé populaires ; j'en utiliserais la prochaine fois. 

Dernier accessoire que nous n'avons pas utilisé mais qui je pense pourrait être extrêmement utile : une ceinture de course et un câble élastique (Câble élastique Orca Natation-Running). Dans la plupart des équipes de deux, l'un des deux nageurs est plus puissant que l'autre ; j'ai pu voir que de nombreux nageurs parmi les plus lents étaient considérablement aidés par leur équipier car ils étaient attachés ensemble.  Il est cependant primordial de tester ses équipements avant la course car nager en étant attaché à un câble est une expérience bien différente !  De plus, selon la température de l'eau, vous pourrez éventuellement utiliser un bonnet de bain en néoprène et/ou des gants.

Le choix des chaussures est également extrêmement important.  Pour ma part, j'ai sélectionné les chaussures Salomon Speedcross 4 (Chaussures Salomon Speedcross 4) car elles offrent une excellente adhérence (ce qui est important lors des transitions, lorsque vous sortez de l'eau pour vous attaquer à une variété de terrains, dont des rochers glissants), sont relativement légères et garantissent une coupe solide et serrée.  

Pour ce qui est des entraînements de préparation à cet évènement, je recommande d'effectuer un certain nombre de séances avec votre équipier, dans vos équipements de course.  Travailler ensemble est indispensable : il s'agit d'une longue course, donc comprendre les points forts et les points faibles de l'autre, ainsi que quel rythme adopter, est extrêmement important. 

Même si les distances de natation et de running sont longues, l'alternance entre ces deux disciplines offre aux groupes musculaires de la partie supérieure ou de la partie inférieure de votre corps le temps de récupération dont ils ont besoin entre les deux sections.  Selon mon expérience, cela signifie que vous n'avez pas besoin de réaliser de séances d'entraînement aussi longues pour chacune de ces disciplines que celles que vous devriez effectuer pour un évènement dans une discipline unique d'une distance équivalente.

L'évènement en lui-même était super, avec de magnifiques paysages, une fantastique atmosphère et représentait un véritable défi.  Je suis d'ailleurs déjà en train de planifier mon prochain évènement de SwimRun et serai sans aucun doute de retour l'année prochaine sur les Îles Scilly.  Je vous y verrai peut-être.

Harvey

Si vous aimez vous mettre au défi sportivement, êtes plutôt bon(ne) nageur(se) et que vous souhaitez essayer quelque chose de nouveau, alors pourquoi ne vous inscrivez-vous pas à votre premier évènement de SwimRun.

Article rédigé par :

Patricia E
Published on: 30 juil 2018