Posted in Cycle

Endura est née en Écosse en 1993, et a été fondée suite à l’insatisfaction de son directeur, Jim McFarlane, face au choix de vêtements cyclistes disponibles pour tous les sportifs qui, comme lui, sont des amateurs passionnés.

23 ans après, la marque est encore basée en Écosse, et Jim McFarlane est toujours présent. Jim continue d’essayer de faire avancer les choses quotidiennement, et témoigne d’une approche pragmatique pour améliorer la performance et les fonctionnalités des modèles Endura. Cependant, en dehors de ces trois constances, il y a eu d’importants changements pour la marque Endura…

Endura est désormais fermement établie sur la scène internationale. Elle est réputée pour sa gamme extensive de produits, en constante évolution, et travaille en collaboration avec certains des meilleurs athlètes mondiaux dont ceux du team Movistar, qui s’est classé en tête du classement par équipes de l’UCI en 2015, ainsi qu’avec la légende écossaise de VTT Danny MacAskill, parmi bien d’autres.

Tout au long de son histoire, de ses débuts comme héroïne locale en Écosse à sa position de leader du marché, la marque a suivi une approche anticonformiste en présentant des produits progressistes qui ont depuis acquis le statut de légende. Avec un regard toujours porté sur l’avenir et n’empruntant jamais la voie la plus facile, la marque ne cesse de se renforcer et de progresser.

Pour fêter l’arrivée de la gamme Endura chez Wiggle, nous avons pu réaliser une interview rapide de Jim McFarlane, afin d’en savoir un petit peu plus sur la marque.

 

Rencontre avec Jim McFarlane

Pouvez-vous nous parler un peu plus des débuts de la marque et des premiers modèles produits par Endura ?

Je travaillais à Sydney au début des années 90 quand je me suis fait voler mes vêtements cyclistes, alors que je participais à un évènement avec mon travail un samedi matin. J’ai été surpris à la fois du prix des modèles disponibles et de leur faible performance. Mon idée a alors commencé à germer et à mon retour en Écosse, environ un an plus tard, j’ai commencé à travailler sur mes premiers designs.

Même si j’étais plus intéressé par le contre-la-montre à l’époque, l’opportunité qui a permis de faire démarrer les choses a eu lieu dans la discipline du VTT, car les designs des vêtements n’avaient alors encore pas rattrapé les exigences de la course en hors-piste. Donc les produits qui ont d’abord permis à Endura de s’établir ont été les modèles de la gamme MT500, des vêtements de VTT ultrasolides. Ils incorporaient du Cordura/Lycra, des coutures en Kevlar et un rembourrage sur les empiècements latéraux afin de réduire les griffures de la peau en cas de chute. Cette gamme existe toujours de nos jours, mais dans une version améliorée.

 

Quels autres célèbres produits créés par Endura ont fait la réputation de la marque ?

Si j’y réfléchis, je pense que les modèles qui me viennent d’abord à l’esprit sont le short ample Endura MT500 Spray, les couvre-chaussures Endura MT500 II, le short ample Endura Hummvee, le maillot Stinger (très apprécié de Mitch Dall, l’un des fondateurs de Wiggle !), la veste Montana et, plus récemment, le cuissard court à bretelles Pro SL.

 

Avec une histoire solide sur le marché du VTT, comment Endura a-t-elle effectué la transition sur le marché de la route, qui l’a finalement conduite à devenir le fournisseur d’équipements du meilleur team au monde ? 

La transition s’est faite à l’ancienne : nous avons commencé par le bas et nous sommes hissés vers le haut niveau, tout en faisant nos preuves à chaque étape.

En 2010, nous avons débuté avec un magasin de vélos local (PedalPower) et avons sponsorisé le team Endura-PedalPower, qui est devenu Endura Racing une année plus tard. Nous avons investi dans cette équipe jusqu’en 2012, alors qu’elle était devenue l’une des plus performantes au Royaume-Uni en dehors du team Sky.

Nous savions que l’on ne pourrait pas accéder aux Grands Tours en tant que team Continental autorisé, et avons donc fusionné avec Team NetApp pour créer le team NetApp Endura en 2013. Cette fusion nous a amené à remporter deux victoires d’étape la même année lors de la Vuelta, en Espagne, et à faire preuve d’une performance solide lors du Tour de France l’année suivante.

Fondamentalement, nous souhaitions travailler dans une équipe qui pourrait potentiellement gagner le Tour de France tout en contribuant à ce succès. Nous avons donc approché Movistar et travaillons avec eux depuis le début de l’année 2014.

Les avantages procurés par un travail en collaboration étroite avec les cyclistes et les teams les plus exigeants nous ont permis de continuellement améliorer nos produits. Je ne pense pas que l’on aurait pu signer avec le team Movistar si on n’avait pas été en mesure de les impressionner grâce à tout ce que nos collaborations avec Endura Racing et NetApp Endura nous ont permis d’apprendre.

 

Comment les produits destinés au grand public sont-ils affectés par cette relation avec les professionnels ?

En un mot : directement. Nous n’avons signé avec le team Movistar que parce que nous avons pu prouver que nos vêtements étaient considérablement plus performants que ceux de son précédent fournisseur. Lors des essais réalisés pour les tester, nous avons toujours mis un point d’honneur à écouter les commentaires des athlètes et y avons répondu du mieux que nous pouvions.

Les avancées réalisées dans la conception de vêtements fonctionnent pour nous lorsque nous travaillons avec le team Movistar car nous sommes leur partenaire officiel de vêtements. En tant que tel, nous adoptons consciemment une attitude positive à l’égard des idées parfois folles des cyclistes ou de leurs critiques : cela nous mène souvent à des considérations intéressantes. Après le développement réussi d’un produit pour les professionnels, nous cherchons ensuite généralement à développer une version adaptée aux cyclistes passionnés « normaux ».

Notre gamme de cuissards courts à bretelles Pro SL en est un parfait exemple : elle a d’abord été développée et testée en collaboration avec le team Movistar, mais est désormais disponible pour les clients de Wiggle. De la même manière, les vêtements aérodynamiques Endura, ayant permis à Movistar de remporter autant de succès récemment, pourraient bientôt être disponibles à la vente dans un futur proche…

 

La production est toujours localisée en Écosse, pouvez-vous nous dire pour quelle raison cela est important pour Endura ?

Il existe de nombreuses raisons à cela, mais je vais vous rappeler celle qui est la plus importante à mes yeux : cela nous permet de nous tenir informés des dernières technologies de conception, et signifie que l’on peut développer et tester des produits très rapidement. Par exemple, Endura est devenue la marque de vêtements cyclistes la plus avancée au monde dans la fabrication de vêtements aérodynamiques, une spécialité qui n’a été lancée que trois ans auparavant. Cela n’aurait jamais été possible sans une fabrication en interne de nos produits, à l’aide des dernières technologies.

 

Voir la gamme Endura, désormais disponible chez Wiggle

 

Article rédigé par :

Portrait de tim
Tim Wiggins
Published on: 27 Mai 2016

Tim Wiggins is an avid cyclist, involved in all aspects of the sport. Whether it is mountain bike marathons, or 500km road rides... he loves life on two wheels. He is also a keen trail runner in the off-season!