Posté dans la catégorie Run avec le tag gore running wear, running, veste, test wiggle

Dan Jones fait partie de l’équipe du service client de Wiggle, et bien que Dan pratique le cyclisme depuis longtemps, il est relativement nouveau dans le running. Pendant toute la saison 2016, il testera le meilleur équipement de running qui soit : GORE Running Wear. Voici ses premières impressions…

Dan, un coureur débutant qui découvre GORE

Je me suis récemment converti au running car j’ai toujours voulu courir un marathon et le running trail a attiré mon attention l’hiver dernier. Une récente blessure à la cheville et au genou a ralenti ma progression dans le running et remis mes fesses en selle, mais mon équipement GORE RUNING WEAR® m’a vraiment permis de bien démarrer.

Je fais partie de ces personnes qui passent leur temps dehors, et Gore Running Wear m’a aidé dans ce sens l’hiver dernier. J’étais heureux de me débarrasser de mes vieilles affaires (de vieux T-shirts de sport, un collant troué et une veste beaucoup trop grande). Quand j’ai enfilé mes tous nouveaux vêtements de Gore, je ne savais pas à quel point j’allais apprécier leur protection pour mes entraînements hivernaux, ce qui n’aurait pas été possible avec mes vieux vêtements.

Mes entraînements de running en hiver se composaient d’un entraînement en groupe le week-end, d’un jogging en milieu de semaine au travail et d’une session de cross-training une fois par semaine. Je voulais être le plus en forme possible pour participer à une course d’obstacle de 12 km de Judgement Day, qui s’est avérée être un excellent test pour les vêtements GORE RUNING WEAR® par temps gelé et humide en février. 

J’ai associé le maillot Gore Running Wear Air (zippé, manches longues, PE16) et la veste Gore Running Wear Windstopper Active Shell Partial (PE16). Je voulais vérifier par moi-même si le textile WINDSTOPPER® dont tout le monde parle valait vraiment sa réputation.

Avant même d’enfiler le maillot et la veste, je savais que j’allais les adorer. Je me rends au travail à vélo chaque jour : je connais donc l’importance de vêtements qui peuvent faire face aux éléments et les produits Gore sont réellement impressionnants. 

Veste Gore Running Wear Windstopper Active Shell Partial (PE16)

Cette veste est super ! La veste Gore Running Wear Windstopper Active Shell Partial (PE16) a été conçue pour être portée toute l’année et certainement pensée pour m’aider à courir cet hiver. Cette veste m’a vraiment aidé quand j’ai dû sauter dans l’eau gelée jusqu’à la poitrine lors de la course Judgement Day. J’ai prêté ma veste à un de mes collègues qui a terminé la course tout tremblant suite à une chute dans l’eau ce qui a été un vrai soulagement pour lui !

Un bon effet coupe-vent est important pour moi : je cours principalement sur la côte et je subis donc le vent à chaque fois. Cette veste de Gore Running Wear est agréable et respirable, et elle m’a maintenu à une température confortable grâce aux ventilations astucieuses sous les bras. J’ai vraiment senti la différence entre cette veste et mes anciens vêtements. Je me suis senti à l’aise dès que je suis parti de chez moi, jusqu’à mon retour. Un grand nombre de détails et de technologies ont permis de rendre cette veste excellente.

 

Les zones rouges montrent que la technologie WINDSTOPPER® peut bloquer le vent pour vous garder à l’aise et au chaud, et maintenir une bonne activité physique.

La veste possède deux poches sur le devant, à partir desquelles vous pouvez ajuster le cordon élastique pour garder la chaleur à l’intérieur ! Je pouvais sans problème transporter mon téléphone et mes clés dans les poches.

Un effet coupe-vent n’est pas suffisant pour résister aux hivers anglais. J’ai pu tester cette veste de Gore Running Wear sous la pluie et elle résiste à l’eau : elle repousse la pluie et sèche rapidement, ce qui la rend idéale en cas d’averse.

 

 

Maillot Gore Running Wear Air zippé à manches longues

Le maillot Gore Running Wear Air (zippé, manches longues, PE16) a été conçu pour les changements de saisons et est recommandé comme épaisseur intermédiaire : je l’ai utilisé comme maillot de corps et intermédiaire grâce à la veste que je portais.

Ce maillot est agréable et léger pour un modèle à manches longues, en plus d’être doux au toucher et élastique. Il possède une excellente coupe, notamment autour de l’encolure zippée, ce qui est un point important par temps très froid. J’ai apprécié les ouvertures pour les pouces qui ont permis de garder les manches en place sous mes gants : merci GORE !

Ce maillot de Gore Running Wear offre une ventilation et une évacuation de l’humidité de qualité. Les bandes en maille aérée dans le dos et sous les bras fonctionnent très bien. Avec mes vieux vêtements, j’ai facilement surchauffé dans le froid et j’aurais eu besoin de plus d’épaisseurs dès le départ avant d’avoir beaucoup trop chaud en rentrant chez moi. Les microfibres de ce maillot m’ont vraiment aidé à garder une température constante : ma transpiration était rapidement évacuée afin que le maillot reste incroyablement sec.

Ce maillot de Gore Running Wear est également résistant. Après trois mois passés régulièrement à la machine, je suis heureux de pouvoir dire qu’il est comme neuf. 

Résumé

Je n’aurais pas autant apprécié de courir cet hiver si je n’avais pas porté de vêtements GORE RUNING WEAR®. Ils ont tenu leur promesse d’un bon équilibre entre confort, performances et protection. La marque a travaillé dur pour créer des technologies intelligentes et leur réputation est bien fondée.

J’ai entendu des histoires sur des vestes Gore qui peuvent encore être portées après 10 années d’utilisation et à ce rythme, je pense que la veste Gore Running Wear Windstopper Active Shell Partial (PE16) durera plus longtemps que mes genoux !

J’espère récupérer rapidement pour continuer à tester la gamme GORE Running Wear.

Article rédigé par :

Dan Jones
Published on: 26 Avr 2016

Dan Jones works in the Wiggle customer services team, and is a keen life-time cyclist, turned runner too. Whether it is bikes or outdoor jackets, Dan knows his stuff!